Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/05/2009

Souvenirs cannois

Voici, en guise de souvenir, trois croquis signés Vincent Patar et Stéphane Aubier, évoquant quelques péripéties de leur virée cannoise.

1. L'angoisse du gardien de but avant le penalty ou le pire cauchemar de Patar et Aubier :

 

18_25_58_055511000_picpic01.jpg

2. Invités à la projection officielle de "Etreintes brisées", les deux réalisateurs n'avaient pas compris qu'ils avaient deux sièges réservés dans le carré VIP. Quelle ne fut pas leur surprise de voir leur nom sur les deux fauteuils pendant que les caméras ballayait la rangée de sièges au moment où Pedro Almòdovar et Penélope Cruz y prenaient place.

16_36_12_154485000_12_47_48_915691000_PEDRO.jpg

3. JCVD a fait sa petite viré annuelle à Cannes. Plutôt deux fois qu'une, il a fait un p'tit tour sur les places cannoises, au volant d'une rutilante voiture.

12_46_45_245162000_jean_claude.jpg

 

 

25/05/2009

Souvenir de Cannes (2)

P1110867.JPG

De retour du Festival de Cannes, Stéphane Aubier (à droite sur la photo) nous a livré quelques réflexions.

P1110855.JPGAvais-tu déjà été au Festival de Cannes ? Jamais. C'était une première. J'ai eu l'impression d'avoir fait le tour du monde en courant, quatre fois en deux jours. Après coup, j'ai essayé de me rappeler tout ce qu'on a fait. Et bien, je n'y arrive pas. Je sais que tout de suite après notre arrivée, nous sommes partis essayer les smokings et nous avons été à la première du film d'Almodovar. Mais dès le lendemain, c'est flou. On a couru d'un endroit à l'autre en permanence, à enchaîner les entretiens ou les rencontres. C'est un peu surréaliste comme ambiance, en fait.  

P1120211.JPGQuels souvenirs gardes-tu de la projection officielle ? On était un petit peu entre la réalité et le nuage. On était groggy : tous ces gens autour de nous qui applaudissaient, c'était bizarre. Après la projection du film, ils ont coupé le son du générique de fin très vite et rallumé les lumières et c'était reparti pour les applaudissements. Maintenant, avec le recul, je me dis "Houlà, qu'est-ce qui nous est arrivé ? Maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? C'est quoi la suite ?" C'est un peu comme si on nous avait donné une grande tape dans le dos en nous disant "Allez-y !".

Quels retours avez-vous eu ? Dans les rencontres avec la presse internationale, on a constaté que pas mal de gens étaient impressionné par le type d'humour, par le côté décalé. Certains parlent des Monty Python, mais il y aussi un journaliste qui a parlé d'un périple à la Jules Vernes. Je trouvais ça très juste. On a aussi pu constater que l'interprétation de Benoît Poelvoorde pour Steven en a marqué plusieurs.

12_30_15_603774000_France_Cannes_A_Town_Called_Panic_Photo_Call_CAN112.jpgJeanne Balibar a été très présente. Comment cela s'est-il passé ? C'est marrant, parce que moi, durant le tournage, je ne l'ai pratiquement par rencontrée. Vincent Tavier (le producteur, NdR) et Vincent Patar avaient été la voir à Paris pour lui présenter le projet et ils ont passé plus de temps avec elle. Moi, je l'ai seulement vue quand elle est venue enregistrer sa voix pour Madame Longrée, et j'étais un peu impressioné. Ici, j'ai découvert une personne très généreuse. Elle a vraiment défendu le film et a été très disponible. On a aussi pu bénéficier de son expérience. Pour les séances photos, entre elle et nous, cela se sentait tout de suite ! Elle en impose.

15/06/2007

Panique à Annecy (II)

cd4d0cffa87ec56adc5accab9d58ef42.jpgLes animateurs belges ont toujours été bien accueillis au Festival international du film d'animation d'Annecy. Le Benelux étant hôte d'honneur de la trente et unième édition, l'édition de cette année prend des airs de fête. Ce fut notamment pour les anciens de l'Atelier d'animation de La Cambre – dont plusieurs se sont éparpillés un peu partout dans le monde de se retrouver. Le Luxembourgeois Claude Grosch, de retour dans son pays natal, repris dans la rétrospective Benelux, est ainsi présent avec le Franco-Canadien Luc Otter (les habitués du Festival du dessin animé de Bruxelles se souviennent de ses films d'étudiant) : les deux anciens condisciples développent actuellement un projet avec Samsa Films. On les a retrouvé un soir à la terrasse d'un café de la vieille villeoù convergeaient au fil de la soirée les « anciens » : Benoît et Christelle Féroumont (le premier a son dernier film « Dji vou veu volti » retenu en compétition (voir la bande annonce ici : http://www.djivouveuvolti.com/ ), il est également l'un des auteurs repris dans l'exposition « De la case à l'écran », sur les rapports entre bande dessinée et animation en Belgique), Philippe Capart (sur notre photo, aux côtés du camarad Patar. Philippe était également à l'honneur de l'expo « De la case à l'écran ») puis, enfin, Vincent Patar (avec sa femme Béa et leur petit garçon Victor) et Stéphane Aubier. Les conversations allaient bon train sur les projets respectifs, le parcours des autres anciens camarades ou les séances du jour, toujours observées d'un oeil avisé et analysées sans pitié.

Vincent (Patar - sur notre photo du haut, avec le réalisateur, auteur de BD et historien de l'animation Philippe Capart) nous a d'ailleurs confié que cela faisait six ans qu'il n'était plus venu. "La dernière fois, le pilote de "Panique au Village" était en compétition. On a d'ailleurs gagné le Grand Prix avec celui-ci." Et la toute première fois, tou-toute première fois (Vincent, discomaniaque, aime bien les vieilles chansons ringardes malgré des goûts très sûrs) ? "C'était en 85, je crois. On a longtemps eu notre période "camping"..." (Les étudiants en animation fauchés squattent les campings d'Annecy. Comme la pluie est souvent au rendez-vous, vous imaginez le plaisir...) "Maintenant, on ne vient plus que lorsqu'on est invité et, donc, logé royalement par le Festival !" (Je ne peux malheureusement pas retranscrire l'inénarrable rire de Vincent...).

af2f134eb9367c24e752d73dcb339afc.jpgEn dehors des « cambriens », les Belges présents étaient évidemment nombreux, au premier rang desquels Raoul Servais, doyen de la profession et fondateur de la section animation de l'Académie des Beaux-Arts de Gand – la première du genre en Belgique – qui fête cette année ses quarante ans. Inévitablement au coeur d'une exposition sur le Benelux Animé que le Conservatoire d'Art et d'Histoire d'Annecy organise jusqu'au mois de décembre, l'auteur de « Taxandria » est aussi à l'honneur d'une exposition dans une galerie d'art de la ville. (Nous l'avons surpris en conversation avec Doris Cleven, la co-directrice du Festival Anima de Bruxelles).

1a18e076f674e0b21d0ba9a66bb77e79.jpgPic Pic et André ont aussi animé les écrans de la soirée Benelux, qui s'est tenue le 13 au soir, au lieu dit La Plage. L'assemblée s'était alors complétée entre autres de William Henne (Atelier Zorobabel), Eric Blésin (qui vient de signer un nouveau court métrage, « Histoire à la gomme », et qui a oeuvré sur la série « Panique au Village »), Kim Keukeleire, Christine Polis et Guionne Leroy (toutes trois au générique du très beau « Max & Co », coproduction helvético-franco-anglo-belge) et la bande de L'Enclume, nouveau collectif d'animateurs issus de La Cambre (Jérémie Mazurek, Rémi Durin, Constantin Beine et Paul Jadoul, ce dernier étant dans la compétition 2007 avec son court « Telerific Voodoo » à découvrir absolument ici : http://www.enclume-animation.com/enclume.swf ). Et tout le monde a eu le plaisir de revoir Florence Henrart, expatriée en Espagne, et qui a profité de cette rétrospective pour retrouver ses anciens condisciples. Il y avait enfin la joyeuse équipe du Festival Anima (Philippe Moins, Doris Cleven, Françoise Cathala et Karin Vandenrydt – ces deux dernières n'étant pas les premières à rentrer à l'hôtel ;-)) ) entre quarante-douze visions de présélection en vue de leur édition 2008. Et bien sûr une forte délégation de la production de « Panique au Village » avec Philippe Kauffmann (pour La Parti Production – très stressé à la veille de donner en anglais une conférence sur le montage financier du film), Ben Tesseur, Steven De Beul, Pilar Torres Villodre (pour Beast Animation) et Marion Charrier, décoratrice sur « Panique » et également au générique de « Max & Co ». (A.Lo.)

L'album des Belges à Annecy 2007 ici : http://paniqueauvillage.blogs.lalibre.be/album/panique_a_...