Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/09/2007

Mr Vonpischmeyer, I presume ?

3f4d9c241f3a1dcf1fd92ac9a0061401.jpgPlus personne ne peut l'ignorer, ou presque : depuis mercredi se tient à Bruxelles et en Wallonie le Festival Yambi, consacré aux arts et artistes congolais. Quel rapport avec « Panique au Village »? Réponse : la collection Vonpischmeyer. Késako ? Un facétie – très élaborée – de Monsieur Goka alias Olivier Goka, ancien étudiant de l'Atelier de La Cambre, comme Vincent Patar et Stéphane Aubier. Reconverti de l'animation dans la sculpture ludique et écologique, il travaille uniquement à partir de matériaux plastiques de récupération, qu'il assemble pour créer des sculptures originales.

bb039d62f858d85277f5f82b02dc9ec3.jpg

Pour Yambi, Olivier Goka de vraies fausses sculptures africaines, certaines ayant été photographiées magistralement par son compère habituel, Bernard Babette. Résultat étonnant et amusant, qui n'est pas sans rappeler la démarche de nombreux artistes africains contemporains, très friands de récupération également.

292a7390b23698174858e40a71e1a2c7.jpg
L'explorateur Vonpischmeyer

A l'occasion du vernissage de l'exposition, se retrouvait une nouvelle fois le petit monde de l'animation belge. Stéphane Aubier et Vincent Patar étaient de la partie, ainsi que Laurent Talbot et Marc Nys, deux membres de l'équipe de « Panique au Village ». On a aussi vu Eric Blésin, qui rejoindra le plateau pour le début du tournage, le 22 octobre. Philippe Moins, organisateur du Festival Anima est venu contempler le travail de Monsieur Goka (qui avait réalisé les prix d'Anima il y a trois ans). Deux membres de l'équipe de « Brendan et le Secret de Kells », dont le tournage de la partie belge se terminera d'ici deux semaines, ont également participé à la fête: la chef animatrice Anne-Laure Guisset et l'animateur Elie Klimis, toujours souriants. Sans oublier Corinne Kuyl, dulcinée de l'explorateur et animatrice talentueuse.

14faa2bbbf4c3852e7207146e4532ccf.jpg
Olivier Goka devant la photo d'une de ses sculptures par Bernard Babette

A noter que, une fois n'est pas coutume, le vernissage a fait le bonheur des nombreux enfants présents : ils ont pu eux-mêmes s'essayer à la technique de l'artiste, qui avait préparé à leur intention deux grands tas d'éléments plastiques. On ne sait si c'était l'effet de sa sinusite ou l'émotion, mais Vincent Patar a versé une larme. Il paraît qu'il a même pris une option d'achat sur un des masques de Monsieur Vonpischmeyer. (A.Lo.)

9e3d4d8fc03a5b9c83cd7f7199d03e3a.jpg
Ambiance ludique lors du vernissage pour les jeunes visiteurs

La Collection Vonpischmeyer, Galerie du Botanique, jusqu'au 11 novembre, de 11h à 18h (sauf le lundi).

Bulletin de santé

edf144f8dbf08e43dbaf1faa130d61ea.jpgVous souvenez-vous du gag de Franquin où Gaston Lagaffe, soudain allergique au mot "effort", éructe de prodigieux et sonores "Atchiâââ!" ? Mercredi, les murs de Beast Animation résonnaient un peu de ça. Vincent Patar est victime d'une sinusite magistrale. "Lundi, j'avais le côté droit complètement pris. Mardi, ça allait mieux. Aujourd'hui (mercredi), c'est tout le côté gauche qui est encombré." Christine Polis, compatissante, a donc été chercher pour son réalisateur la petite cure homéopatique miracle : echinacea + propolis. Détaillant l'étiquette de la pharmacopée, l'ami Patar s'interrogeait de son demi-neurone rescapé  : "C'est quoi "T.M." ?" "Le nouveau groupe de Joey Starr" réplique du tac au tac Stéphane Aubier, en pleine application du commandement n°5 de Saint Ben (Tesseur). Meuuh non, sot : T.M. = teinture mère. Christine, pragmatique, a suggéré que la production fasse l'investissement d'un jeroboam d'echinacea : mieux vaut effectivement prévenir que guérir. A concurrence des potentiels jours de congé maladie, le coût serait vite amorti. A bon entendeur Philippe ;-) ! (A.Lo.)

N'est pas vieux punk qui veut

Dans notre note du 24/09, nous avons commis une petite erreur : le "vieux punk" qui avait fait main basse sur le story board n'était pas l'assistant réalisateur Steven De Beul mais Jan Vandenbusch, le chef opérateur. Voilà qui est rectifié. Pardon à Steven et Jan de cette coupable confusion.