Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/08/2007

C'est la rentrée !

dd76735f10bf299159fe7dc3953b5371.jpgRetour de vacances progressif pour l'ensemble de l'équipe de « Panique ». Septembre s'annonce bien rempli. Philippe Kauffmann, producteur, va entamer une série de réunions avec différents partenaires (distributeur belge et française, agence de communication,...) pour déjà préparer la promotion et la sortie du film. Dans la foulée, commencent des tests d'animation et de tournage. Ceux-ci auront même une finalité très concrète, puisqu'il est prévu que ces tests servent de base à la réalisation du nouveau film annonce de Cinéart. Depuis près de deux ans, en effet, celui qui précède les films du distributeur belge fait référence au 30e anniversaire de la société (le logo avec bougie, où l'on parcours de mini-écrans reprenant des extraits de films emblématiques de Cinéart). Coboy et Indien devraient prendre la relève dans les mois qui viennent : voilà qui va changer les cinéphiles ! (A.Lo.)

PS : admirez les magnifiques miniatures sur la photo : encore de beaux accessoires fabriqués par les doigts de fée de l'équipe. Le classeur et le cahier font à peine 1 cm de haut.

07/08/2007

Comme à Val Duchesse

cacc91416cfb682e1357ae87b9f4941e.jpgPour ceux qui auraient raté la version "papier" dans La Libre Belgique du 6 août, voici le lien pour lire le parcours du producteur-combattant Philippe Kauffmann (La Parti), pour la constitution de la part belge du financement de "Panique au Village. Avec, en prime, une jolie infographie, avec en vedettes Jeannine, Steven, Cheval, Coboy, Simon, Ours, Indien, Facteur, Coq,...

03/08/2007

Des amis inattendus

On se mobilise pour "Panique au Village" ! Nous avons déjà eu l'occasion d'évoquer quelques heureuses rencontres qui ont permis à l'équipe de trouver le stock de 20 000 briques nécessaires à une scène ou de reconstituer sa réserve de peinture pour les figurines. Pilar, assistante de production et coproductrice, nous en a dit un peu plus sur les collaborations inattendues qui sont nées lors de ces quêtes.

af1578b9ddc9c88a427fa4f9fad27f5a.jpgLes briques : "Nous avons trouvé une série dans un magasin spécialisé dans le modélisme, à Grimbergen. Quand nous avons dit au marchand qu'il nous en faudrait 20 000, il nous a conseillé de nous adresser directement à l'entreprise qui le fournit. Il se trouve que c'est une entreprise espagnole (NdlA : pour rappel, Pilar est d'origine espagnole). J'ai appelé cette société, Domus Kits. Quand je leur ai expliqué de quoi il s'agissait, ils ont accepté de nous envoyer, gratuitement, une boîte de 2000 briques afin que nous fassions des tests. Là aussi, la quantité de 20 000 leur posait problème, alors ils nous ont mis en contact avec un distributeur allemand, qui, en plus, nous a fait un prix vu la quantité."

ee7d18c1973ede624ed1dbb1bdc4ac73.jpgLes figurines :  Dans notre note du 23 mai, nous expliquions comment Ben Tesseur était tombé par hasard sur un stock de figurines dans le magasin spécialisé "Gadget" , à Gand (pour les curieux : Dampoorstraat 66 - 9000 Gent). "Son propriétaire Yves Demeyer connaissait la série et en est fan (NdlA : contre toute attente, parce "Panique au Village" n'a jamais été diffusé sur les télévisions flamandes). Il s'est pris au jeu et, via ses contacts ou en chinant sur les marchés aux puces, il continue à nous fournir en figurines."

d59ccb36ce4acd18eef380c750e1a10f.jpgLa peinture : Nous avons aussi expliqué précédemment combien il était désormais difficile de trouver la gouache acrylique qui avait servi à la mise en couleur des figurines sur la série télé de "Panique au Village". Après des recherches, Pilar a trouvé en Espagne, à Barcelone, la société Acrylicos Vallejo. Elle a été fondée il y a trente ans par Amadeo Vallejo. Lui-même animateur de formation, celui-ci s'était aperçu, après un voyage aux Etats-Unis, de l'étendue des gammes de peinture existant pour la mise en couleur des cellos. Il a d'abord créé sa société dans le New jersey en 1965, avant de revenir en Europe et d'ouvrir une filiale de distribution pour l'industrie européenne. Depuis, l'ordinateur a rendu quasiment obsolètes les techniques traditionnelles d'animation, mais Acrylicos Vallejo existe toujours et s'est diversifiée (peintures pour modélisme, beaux-arts, etc.). Mais son fondateur a toujours conservé une petite gamme de son produit d'origine. Lorsqu'il a été contacté par Pilar, il a été ravi de découvrir qu'il y avait encore des "résistants" au tout-informatique. Lui aussi a gratifié la production d'un prix défiant toute concurrence. Il fournira cent unités de 200 ml - soit 10 litres - de gouaches acryliques réalisées spécialement selon les besoins du film. (A.Lo.)